lenferdejeanparapluie

lenferdejeanparapluie

Etait-ce un rêve ?

La soirée avait été un peu longue, on avait bien mangé, trop, comme toujours, bien bu, trop aussi, comme d'habitude aussi, et j'avais fini par m'assoupir dans un coin, bercé par les échos des conversations qui ne m'intéressaient pas, un peu comme d'habitude. Et puis, il avait été vraiment tard, le dernier métro parti depuis longtemps, et moi pas très frais. Alors, pas comme d'habitude, Sabine m'avait dit de rester dormir dans la chambre d'amis, ça ne dérangerait pas. Je n'aime pas trop ça, parce qu'après, le lendemain, la matinée est foutue en général, mais, comme j'étais KO, j'ai accepté, et me voilà dans un bon grand lit avec des draps tout propres pour moi tout seul et je m'endors comme un innocent au paradis.

Le lendemain matin, Sabine tape doucement à la porte et me propose du café, il y en a à la cuisine, si je veux. Bon, ce n'est pas mon petit déjeuner habituel, mais c'est si gentil que je m'habille à moitié et que je me traîne à la cuisine. « Jean-Paul est déjà parti ? »  « Oui, il travaillait tôt ce matin ! » « Ah bon !... » Je commence à siroter le café sous l'oeil amusé (et inquiet?) de Sabine, dans sa petite nuisette. C'est vrai qu'elle est mignonne ! Evidemment, je l'avais déjà remarqué, mais là, en voyant ses cuisses nues sortir de cette jolie petite nuisette, ses pieds nus sur le sol froid de la cuisine, les pointes de ses seins tendre légèrement le fin coton qui ne les cachait pas, son cou blanc et mince, ses épaules rondes, sa bouche bienveillante, ses yeux étoilés, je me disais que cet imbécile de Jean-Paul avait peut-être plus de chance qu'il n'en méritait ! On parle parfois de la jalousie des femmes entre elles, mais il m'arrive aussi d'être jaloux de mecs qui ont décroché le gros lot, on se demande comment !

« Mais il est rudement fort, ton café ! Oh écoute c'est gentil, mais je préférerais presque me rendormir que boire un truc pareil ! » « Mais tu peux retourner au lot, si tu veux ! » « Non, je disais ça en plaisantant, je ne vais pas te déranger ... » « Comme tu voudras... » fit-elle en tournant la tête tout en me regardant …

Bon. Je retourne dans la chambre avec l'idée de me laver vite fait et de partir, mais en me demandant comment je vais faire, tout déglingué que je suis de cette nuit trop courte. Je m'assois cinq minutes sur le bord du lit … et je me rendors !

Une main douce et chaude caressait mon épaule, des lèvres effleuraient ma joue. Sabine était là, à côté de moi à moitié affalé en travers du lit. Je voyais ses jolies jambes nues repliées sur le lit, son sourire mi-maternel, mi-ironique. Comment ne pas répondre à ses baisers ? Mes lèvres instinctivement cherchèrent sa joue, les petits creux sous la joue, à l'oreille, je l'embrassais doucement en ronronnant, tellement je me sentais comme un chat endormi et emporté dans un rêve de câlins. Mes mains soi-disant endormies se mirent à explorer ses cuisses nues, ses hanches, sa poitrine, se glissant même sous la fine nuisette. Quel délice de sentir ses seins chauds et tendres, un téton se dresser doucement dans un soupir ! Je me repris, me relevai un peu et je lui embrassai les pieds, les caressant les grignotant, et ses jambes, que je voulais dessiner, les petits creux sous les genoux, les cuisses. Oh les cuisses à la peau si douce, là, à l'intérieur ! Elle gémit et les écarte un peu. Ma main, mes lèvres se hâtent doucement vers sa fente. Je vois ses lèvres entrouvertes, j'y glisse un doigt, j'y glisse la langue, mes épaules écartent encore ses cuisses, je prends ses chevilles pour l'ouvrir encore mieux, je veux déguster l'émotion que je sens naître dans cet antre femelle. Je la lèche, je la caresse, mes doigts vont et viennent, s'introduisent un peu entre les lèvres, effleurent son petit bouton, le pressent même un peu, ressortent, reviennent ; ma langue fouille, explore... et je savoure ses petites plaintes du plaisir naissant.



02/12/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres