lenferdejeanparapluie

lenferdejeanparapluie

Désir inassouvi

Par la fenêtre entrouverte me parvenaient les chants des oiseaux du matin, clochettes métalliques de la mésange et provocations flûtées du merle. A côté de moi, Anne dormait encore, ses belles fesses tournées vers moi. Sans être dans l'état où me mettent parfois certains rêves, je sentais mon sexe déjà gonflé et plein d'un désir naissant. Les belles fesses abandonnées d'Anne étaient bien tentantes, mais elle dormait. Je pensai alors à vos messages et me dis que, peut-être, au même moment, une femme, quelque part, pensant que je pensais peut-être à elle, commençait alors, peut-être, à laisser ses mains vagabonder sur son corps, sur ses seins, son ventre ... oh son ventre ! Mes doigts forment un anneau autour de ma verge grossie, saisie soudain d'un léger soubresaut et surprenant mes doigts d'une grosseur nouvelle et tendue ... Peut-être que, là-bas, vos doigts maintenant caressent doucement le bouton que vous cachez là, entre vos cuisses qui, peut-être, s'écartent. Mais il est l'heure, il faut se lever ! Je penserai à vos mains errant sur votre corps tendu de désir inassouvi ...



20/01/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres